ALEXIA RÉMILLARD, UN BEL EXEMPLE DE RÉSILIENCE
Premiere ligue Premiere ligue Abitibi bourassa centre-quebec concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia
                             Sports Experts

Alexia Rémillard slide

Médaillée d’or aux Jeux du Canada

ALEXIA RÉMILLARD, UN BEL EXEMPLE DE RÉSILIENCE

 

Alexia Rémillard, joueuse de soccer de Repentigny âgée de 18 ans, a déjà remporté plusieurs titres tant au niveau collectif que personnel au cours des dernières années. À vrai dire, aucun titre ne lui a échappé! Depuis ses débuts au soccer, elle a gagné plus d’une trentaine de médailles dont : Championnat canadien de club, Coupe du Québec, championnat LSEQ en équipe, sans oublier les prestigieux « Soulier d’or » et « Ballon d’or » en LSEQ sur le plan individuel.

Mais le 11 juillet 2016, tout s’écroule pour Alexia qui rêve de fréquenter une des meilleures universités américaines afin d’entreprendre des études en médecine ou en pharmacie et de poursuivre sa carrière de joueuse de soccer en division 1 de la NCAA et qui rêve aussi aux Équipes nationales, aux Coupes du monde et aux Jeux olympiques.

Alors qu’elle évolue pour son équipe Lakeshore U17-F en Ligue de soccer élite du Québec, Alexia subit une grave blessure, soit une déchirure complète du ligament croisé antérieur qui nécessitera une chirurgie et qui l’écartera du jeu selon son médecin pour une période de dix mois à un an, ce qui met son rêve de participer aux Jeux du canada en très grand péril!

Le 14 septembre 2016, elle passe sous le bistouri. C’est la Dre Véronique Godbout, chirurgienne orthopédique spécialisée en arthroscopie du genou et de l'épaule pour la médecine du sport,  qui a alors le délicat mandat de ramener Alexia sur les terrains de soccer le plus rapidement possible car celle-ci a bien en tête de participer aux Jeux du Canada pour lesquels elle s’entraîne avec l’Équipe du Québec depuis plusieurs mois.

C’est à ce moment que la jeune athlète se reprend en main, entreprend sa réhabilitation et fait tout le nécessaire afin de regagner du muscle.

Alexia décrit ainsi sa réhabilitation « L'opération a duré 1h30… étant attirée par la médecine, j'ai même choisi de regarder ma chirurgienne au travail ! Je ne suis pas allé à l'école pendant une semaine et je ne devais absolument rien faire physiquement pendant un mois. Dès que possible, je suis retourné au Sport-Études/CNHP pour une quatrième année alors que je suis maintenant rendu au CEGEP. J'ai travaillé avec Michael Stolberg de l’INS, spécialiste en physiologie de l’effort, qui est préparateur physique au Centre national. Pendant deux mois,  je n'ai fait que du « gym » pour regagner du muscle. Après ces trois mois, mon médecin m'a donné le « OK » pour commencer à courir. J'ai donc commencé à courir, mais je continuais toujours à faire des entraînements musculaires. Après six mois et demi, la Dre Godbout m'a confirmé que j'étais prête à rejouer, médicalement parlant. Mais je n'ai pas recommencé à jouer tout de suite, car Michael voulait que je sois 100 % prête avant de recommencer afin d’éviter une blessure. J'ai donc commencé à travailler sur le terrain avec lui. Je faisais des changements de direction, des tirs, du cardio, des exercices techniques, tout ce que je pouvais faire sur le terrain excepté des entraînements et des matchs. Après huit mois, j'ai commencé à m'entraîner sans contact. Je suis revenue complètement au jeu après neuf mois! ».

C’est donc en juin qu’Alexia recommence à jouer. La forme, le cardio et la vitesse sont au rendez-vous, mais ses réactions et décisions sur le terrain sont plus lentes !

Le temps commence alors à jouer contre elle, car le 21 juin, elle ne reçoit pas l’invitation à participer au match préparatoire de l’Équipe du Québec pour les Jeux  face au Dynamo de Québec, par contre Alexia ne se décourage pas et se mérite une invitation pour le « match retour » de ce duel qui a lieu le 12 juillet à Laval. Fière bagarreuse, elle sait que c’est sa dernière chance pour se mériter un billet pour le camp final en Floride et pour les Jeux du Canada à Winnipeg. Cette chance, elle ne la rate pas! Alexia se donne à fond, brouille les cartes et prouve à tous qu’elle a sa place au sein de l’Équipe du Québec / Jeux du Canada.

Le rêve devient donc réalité pour cette jeune dame, un rêve qui au fil des jours est devenu digne des grands scénarios d’Hollywood ! Alexia marque deux buts lors du premier match des siennes, et avec ses coéquipières, elle remporte tous les matchs de la compétition et marque l’histoire du soccer québécois. Il s’agissait de la première fois qu’une équipe féminine québécoise montait sur la plus haute marche du podium lors des Jeux du Canada. Elle est donc revenue à la maison médaille d’or au cou, une médaille qui aura sûrement  une place de choix dans sa grande collection.

-30-

 

Source : Michel Dugas

              Coordonnateur aux communications

              Fédération de soccer du Québec

              450-975-3355 poste 3538

              514-318-3355 (cellulaire)