Premiere ligue Premiere ligue Abitibi bourassa centre-quebec concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia
                             Sports Experts

De gauche à droite : Alain Wilson (ARS Lac St-Louis), Vincent Ruberto (ARS Rive-Sud), Pierre Marchand (Président FSQ), Jean-Lou Gosselin (AS Blainville), Paul Gariépy (ARS Québec), Marco Masucci (CS Monteuil) et Kambiz Ebadi (Commissaire PLSQ)

Le président de la Fédération de soccer du Québec, M. Pierre Marchand, en a fait le dévoilement lors du Gala de la mi-temps, le samedi 25 octobre dernier.

« C’est avec une énorme joie que je vous annonce que la PLSQ féminine verra officiellement le jour en 2018. J’en suis extrêmement heureux, car c’est un projet qui me tenait particulièrement à cœur, et après tant d’années à y travailler, la chose se concrétise enfin. J’aimerais remercier toutes les personnes qui y ont cru, et qui y ont mis de leur temps et de leur énergie. »

À l’instar de la saison inaugurale de la PLSQ masculine en 2012, la PLSQ féminine comportera également cinq équipes à sa première saison, soit l’AS Blainville, le CS Monteuil, le Dynamo de Québec, le FC Sélect Rive-Sud et les Lakers du Lac St-Louis.

En 2018 et 2019, les saisons se dérouleront du début mai à la mi-août, soit sur une quinzaine de semaines, avant de se prolonger jusqu’à la fin octobre comme la PLSQ masculine à partir de 2020. Dès la troisième saison, la Coupe PLSQ pourra donc être intégrée à la compétition.

« Contrairement aux hommes, plusieurs des athlètes que les clubs convoitent pour former leur équipe féminine vont à l’université, et afin de permettre aux meilleures joueuses de participer dans les deux compétitions, nous avons fait ce compromis pour les deux premières saisons, le temps que les clubs de la ligue puissent se préparer en conséquence pour 2020 », a expliqué le commissaire de la PLSQ, Kambiz Ebadi.

Une pause aura lieu au milieu de la saison afin d’y intégrer le match des étoiles contre les vedettes de la League 1 ontarienne, dont la première édition a eu lieu la saison dernière chez les hommes. Les détails à cet effet suivront.